Soldes, french days, black friday et compagnie... Comment générer des ventes autrement ?

Rédigé le 20/01/2020
App and Print 360°


Les grandes messes marchandes ou la saisonnalité c'est bien, mais tout le monde fait pareil, au risque de lasser les consommateurs qui l'ont déjà manifesté cette année lors du Black Friday. D'autre part, toute l'année, l'internaute  dispose sur Internet de tous les moyens pour découvrir et chasser les meileures offres.
Soldes, French Days, Black Friday et compagnie... Comment générer des ventes autrement ?


French days, Black Friday, Cyber Monday et compagnie...

La liste devient longue, les grands commercants et les grandes enseignes sont créatifs en matière de célébrations commerciales. Cette année, les French Days ont eu lieu fin septembre et la version printemps-été est prévue en avril prochain. Le « Vendredi noir » du 29 novembre, puis du 30, a été suivi le lendemain 1er décembre par le Cyber Monday. En plus des fêtes  traditionnelles.

Le recours à des célébrations commerciales de plus en plus fréquentes ne répond qu'au seul objectif de solder les stocks des géants du commerce et des grandes enseignes à certaines périodes de l'année, avec un sacré bonus en prime pour les intermédiaires du e-commerce. En 2019, avec comme résultat + 25 % de chiffre d'affaire, les french days ont été un succès auprès des consommateurs.


Le mouvement Green Friday proposant une alternative de consommation plus responsable




Sur Internet, c'est les soldes toute l'année

La course aux prix les moins chers est largement facilitée par Internet où tout consommateur peut trouver le produit qu'il recherche et disposer, parmi les nombreuses offres commerciales, des plus avantageuses. En position de force sur Internet, pour les internautes, ce sont en quelques sortes les soldes toute l'année.

Au demeurant, les études montrent que les consommateurs français choisissent de moins en moins des offres promotionnelles ponctuelles. Ils nous rappelent ainsi qu'ils ne sont pas à la recherche exclusivement du prix le plus attractif. Ils sont clairement à la recherche du bon produit. 

La priorité essentielle reprend au final toujours le dessus : la satisfaction du besoin d'origine et non l'illusion ponctuelle de la bonne affaire.



Entre la multitude de rendez-vous à prix cassés et les services en ligne à disposition des consommateurs, nous vient alors une question  : 

à quel moment désormais gagne-t-on de l'argent quand on est pas Amazon, ou La Redoute, Boulanger, Cdiscount, Fnac-Darty, Rue du Commerce (...) mais une entreprise ou un commerce à taille humaine 
et à vocation locale ?..



Pour votre entreprise et votre commerce local, la stratégie la plus rentable est de se réapproprier le commerce hors soldes et d'être en capacité de proposer des offres toute l’année. 



Vous ne savez pas par où commencer, gagnez du temps, profitez d'un diagnostic gratuit...



Se réapproprier le commerce hors soldes

1ère étape – Construire un vrai référencement.

En réponse à la croissance constante de l’investissement publicitaire des grandes enseigne autour de ces célébrations des bas prix de plus en plus fréquentes, la première tactique est la suivante :

construire son référencement sur Internet, naturel d'abord, payant et maîtrisé ensuite, et cultiver ainsi une position satisfaisante et durable dans les résultats de recherche de Google en priorité.

 Travailler sa visibilité sur Internet est le premier rempart face à la frénésie des annonces publicitaires tout au long de l’année.


2e étape  – Se donner les moyens de communiquer régulièrement et sur la durée

C'est la deuxième étape sur Internet. Vous souhaitez générer de l'intérêt, vous avez organisé une présence en ligne, il faut se préparer à y répondre et à l'exploiter. Pour cela, il faut vous choisir un ou des outils de communication.

Vous disposez aujourd'hui d'une offre de services en ligne  inenvisageable il y a quelques années.  Ces services sont capables d'automatismes intelligents, ils sont dotés de moyens de planification dans le temps et ne nécessitant aucune formation technique pour être utilisés.

Créer avec productivité des actions de communication pertinentes tout au long de l'année est désormais parfaitement possible y pour les entreprises de toutes tailles.


3e étape – Apprendre à monétiser sa communication sur Internet

Communiquer dans notre cas, c'est en gros intéresser pour faire venir. L'objectif  de la monétisation est de traduire ce premier niveau de relation avec un prospect ou un consommateur potentiel en achat dans son lieu de vente ou à distance. 
Et reproduire ce même processus pour amener le plus grand nombre de ses clients à revenir et consommer de nouveau.

Des services en ligne destiné aux pme et aux commerces proposent les outils nécessaires à la gestion du cycle complet : communication, premiers achats, fidélisation sur la durée.


 


Découvrez notre service et inspirez-vous pour trouver les solution qui feront progresser vos résultats.