E-commerce, des entreprises ont commencé à réussir

Rédigé le 02/12/2020
App And Print

Comme pour le premier confinement, certaines activités ont l'interdiction d'ouvrir. Cependant, le recours au « retrait en magasin » est toujours autorisé pour contribuer à maintenir des opportunités de vente aux entreprises de négoces, aux commerçants ou aux acteurs de la restauration notamment.

Alors que la presse est abondante actuellement sur le sujet du e-commerce, des commerçants et des entreprises n'ont pas attendu la deuxième vague pour se lancer dans l'aventure. Entre avril et juillet, des entreprises et des commerces du Gers, ainsi que du Lot-et-Garonne, ont franchi le pas avec nous, dans un contexte exceptionnel.

Voici l'histoire d'un démarrage récent et des premiers résultats de l'application de e-commerce de l'un de nos clients précurseurs et pas à pas.



Avant de se lancer dans l'utilisation du digital pour augmenter son chiffre d'affaire et ses résultats, une entreprise ou un commerce doit répondre à quelques questions clés, par exemple : 

Quelle est ma vente ?

Un magasin de discount, un magasin de décoration, un showroom de carrelages, un magasin de meubles... Aucune de ces activités n'auront le même cycle ni le même processus de vente. Des cycles de vente sont plus longs que d'autres, des ventes nécessitent plus d'accompagnement que d'autres.

Pour augmenter votre chiffre d'affaire vous n'avez donc pas tous besoin du même mécanisme. Et vous ne déroulerez pas tous les mêmes tactiques une fois ce service installé.



Quel est le plus court chemin à la commande ?

Ne cherchez plus, la réponse est toujours la même : vos clients bien sûr et vos réseaux locaux. Quelques soient vos objectifs finaux, c'est avec eux que nous allons travailler immédiatement.

Du coup, 2e question : avez-vous déjà un fichier ou un annuaire de vos clients ou de vos contacts locaux ? Si ce n'est pas le cas, c'est urgent de commencer et accessoirement de lire nos suggestions plus loin dans cet article.
Si vous possédez quelques centaines de courriels/noms/téléphone, BRAVO, vous allez pouvoir démarrer plus facilement, plus vite et accessoirement avec plus de motivations.


C'est parti !



Votre commerce peut avoir des points communs avec cette entreprise :

c'est un magasin de vente qui s'adresse au particuliers, il est en centre ville, au sein d'un territoire ou d'une communauté de communes de 15 000 habitants environ. Il dispose depuis plusieurs années des coordonnées de quelques centaines de ses clients et d'une communauté d'abonnés de 600 à 1000 personnes sur tous ses comptes sociaux confondus Facebook, Instagram, etc. Enfin, son activité n'est pas considérée comme « indispensable ».

Le 12 octobre, notre entreprise décide de s'équiper d'une solution de e-commerce. Elle souhaite parer au plus pressé en motivant ses ventes en ligne grâce aux retraits en magasin autorisés et grâce à un grand choix de solutions de livraisons dans la région, voire plus loin.



J-1 : camper le décor en 24 heures

Le 16 octobre, en 24 heures, la première version de l'application est visible en ligne et l'espace client ou back-office sont présentés à l'entreprise, tous deux prêts à fonctionner.

1e jour : être en situation de démarrer

Le même jour, dans la foulée de la présentation de l'application et de l'espace client, une première formation de 2 heures sur site est réalisée pour la prise en main immédiate de l'espace personnel en ligne du client fournis par App and Print. Le sujet : LA CRÉATION DES ARTICLES qui peut commencer tout de suite. Objectif, de 80 à 120 articles saisis dans la semaine.

5e jour : le premier e-catalogue de l'application

le nom de domaine est installé et le processus de commande est testé. Plus de 120 articles ont été saisis. Nous sommes le 24 octobre.

6e jour : 3 mois de plan de communication prévu

Le 26 octobre, une deuxième session de formation est réalisée sur le processus de commande, la création de promo, la communication auprès des utilisateurs de l'application.

C'est l'occasion de poser définitivement le planning de communication pour le lancement de l'application prévu le 2 novembre et ce sur 3 mois. Il rythme plusieurs canaux de communication choisis par l'entreprise et coordonne l'application avec entre autres  :

  • . une présence dans la presse locale assurée quelques jours avant,
  • . un programme de publications soutenu prévu dans les réseaux sociaux Facebook, Intagram et Google My Business (15 à 20 publications par mois).
  • . la mise en place de promotions de lancement et de leur code promo à prendre en compte lors des commandes dans l'application.

Beaucoup d'autres moyens encore peuvent être utilisés pour construire son plan de communication...

8e jour, le 28 octobre, l'information d'un nouveau confinement est annoncée. Il débute dès le vendredi 30 octobre. Le lancement de l'application, prévu initialement le 2 novembre avec l'entreprise, est avancé au vendredi 30 octobre car tout est prêt.

9e jour, le 29 octobre, les premières annonces dans les réseaux sont faites et les contacts de l'entreprise sont informés par courriel dans la journée.

10e jour, au matin, l'application est ouverte dès le premier jour de confinement, comme un contre-pied à la crise. Elle va recevoir 2 commandes dès le premier jour d'un panier moyen de 60 euros.

 



LE RÉSULTAT ! 

Les résultats sont arrivés immédiatement grâce au travail de fidélisation et de communication préparatoire de l'entreprise sur ses réseaux et sur son territoire. 80 commandes en ligne, du 30 octobre au 30 novembre, ont permi de réaliser un chiffre d'affaire de 5144, 73 € ttc pour un panier moyen de près de 65 €.



Conclusions :

les "success story" ne sont pas monnaies courantes, mais elles ont un point en commun : un ou une dirigeante qui sait saisir sa chance et qui croit en la capacité de ces outils de e-commerce mobile à être plus qu'un paliatif à la crise, une source de revenu et de croissance nouvelle et significative.

Alors que notre magasin reçoit ses clients de nouveau depuis quelques jours, la fréquentation et les résultats de l'application sont en train de se maintenir à plus de 50 % de ceux du mois de novembre, magasin alors fermé. Un constat qui doit se confirmer mais qui présume d'un fait : la disponibilité d'une application mobile à la pointe des usage de consommation de vos clients et internautes n'est pas un paliatif, c'est source de croissance de votre chiffre d'affaire parce qu'elle est une réponse performante et crédible à la nouvelle époque de consommation qui va suivre cette crise sanitaire.

Nos outils sont simples et efficaces, ils sont mis en place rapidement et vous disposez avec APP and PRINT 360° d'une équipe impliquée et de réelle proximité, un facteur déterminant, pour ne pas dire central, de la réussite d'un projet de e-commerce.